La Ressemblance

20 Ottt, 2020 – 21 Nov, 2020 Galerie 24B Paris

La Ressemblance

Fragments hétérogènes agencés dans un réseau labyrinthique, avec une forte connotation érotique, qui peuvent être attribués aux deux sexes… Le regardeur pourrait facilement se perdre dans ce parcours ponctué par ce qui ressemble à des plantes aquatiques reliées à leur tour avec des éléments plutôt phalliques, nous invitant à une circulation infinie… La notion du féminin et du masculin se délite, la frontière entre l’humain et l’animal s’estompe à son tour. Est-ce que l’artiste se place en témoin réjoui du fonctionnement de la ma – chine, de la fabrique qu’est son corps ? Ou s’agit-il de tracer, dans cette exploration jouissive des processus corporels, un procédé d’autoengendrement, une espèce d’apocalypse joyeuse ? Peut-on considérer l’œuvre de Simone Pellegrini sous l’angle de « machine célibataire », condition nécessaire pour atteindre l’illumination et l’immortalité ? « Suprêmement ambiguës, elles [machines célibataires] affirment simultanément la puissance de l’érotisme et sa négation, celle de la mort et de l’immortalité, celle du supplice et du wonderland, celle du foudroiement et de la résurrection » Barbara Safarova


Opere

Allestimento